ACTUS

RENCONTRE DE OUF / PORTRAIT

PETER KNAPP, PLUS DE 30 ANS APRÈS

Peter Knapp - portrait reportage - photographe de mode et auteur

C’EST EN 1989-90 À L’ESAG PENNINGHEN QUE JE L’AI CONNU.

Il excellait dans son rôle de professeur de photographie nous inculquant aussi bien l’art du cadrage que celui de la direction artistique.

En 2006, alors qu’il était le président du mois de la photographie, il a utilisé mon premier ouvrage, ”Téléphérique pour l’enfance” comme l’illustration de la photo imprimée portée par une maquette au service de l’histoire racontée. Je jubilais littéralement.

Trois ans plus tard, je le contactais pour le rencontrer à nouveau afin de réaliser son “portrait reportage” comme je l’avais fait précédemment avec Marc Riboud. Il a tout de suite accepté.

J’allais entrer dans l’intimité d’un artiste complet, d’un expérimentateur, d’un casseur de codes établis, une sorte de visionnaire de son temps, sur-organisé, collectionneur et radical dans certains de ses choix, comme celui d’arrêter la peinture qui ne lui apportait pas suffisamment.

À peine chez lui, il m’a offert son image avec une générosité sans précédent. Je me suis tout de suite senti à l’aise. Je découvrais un homme tout en douceur, loin du maître photographe que je craignais lors de mes études.

Après m’avoir aidé à attraper tout ce que je désirais avec mon appareil, il a sorti à son tour le sien et m’a pris en photo.

De loin. Très loin de là où je me positionnais, moi qui l’ai photographié de si près. J’avais produit tant d’images de Peter qu’il m’a fallu plus d’un an pour n’en garder qu’une trentaine.

Téléphérique pour l'enfance - Livre ouvrage photographique - Avoriaz Peter Knapp
EXTRAIT DE PETER KNAPP À LA MEP - MAISON EUROPÉENNE DE LA PHOTOGRAPHIE

Je lui en ai offert un jeu. Il a apprécié tout particulièrement les cadrages affirmés des portraits de sa personne comme de son environnement, dans lesquels il se reconnaissait totalement.

Nous avons réitéré cette expérience en 2018 lors de sa rétrospective à la Cité de la mode et du design. Tout en me faisant une visite privée, il jouait avec l’espace en se positionnant entre ses tirages grands formats. Il était devenu mon modèle. Je n’avais qu’à appuyer sur mon déclencheur pour fixer l’image que Peter avait totalement composée mentalement

extrait de l’article publié le 19/07/2023 sur www.fredblanc.com

BALADE DANS UNE DES COLLECTIONS